Tout savoir sur ces chiens qui aident les non-voyants

Vizslafotozas / Pixabay

Les chiens guides : des animaux au service des non-voyants

Plus d’un million de Français sont atteints d’une déficience visuelle. Pour les principaux concernés, il s’agit d’un handicap majeur. Hormis l’impossibilité de se déplacer seul, ces personnes font aussi face à une vraie réclusion sociale. Actuellement, il est possible de mettre fin à cette situation en se faisant accompagner par un chien guide.

Le rôle du chien guide d’aveugle

Le chien guide d’aveugle a été spécialement dressé pour accompagner les personnes atteintes d’une déficience visuelle. Cela ne concerne pas uniquement les non-voyants, les malvoyants peuvent aussi profiter de l’accompagnement de ce chien. Ce dernier a pour mission de détecter les obstacles lors des sorties en extérieur. Il aide son maître à se déplacer de manière fluide en dehors de la maison. Sa présence évite les accidents. Cette solution est également plus pratique que l’usage d’une canne blanche. Toutefois, les deux techniques peuvent être associées pour un maximum de sécurité.

Cet animal permet aux non-voyants de conserver une vie sociale. Les personnes atteintes d’une cécité totale ou partielle pourront ainsi fréquenter leurs proches dans des lieux bondés comme les restaurants. Un chien peut combler le vide affectif ressenti par un déficient visuel. Bien trop souvent, les aveugles sont livrés à eux-mêmes. Un animal de compagnie serait alors l’idéal pour oublier la solitude.

Actuellement, adopter un chien guide est particulièrement difficile. En effet, il existe très peu de centres de dressage en France malgré tous les efforts déployés par les associations. Voilà pourquoi, il est conseillé de soutenir une association de chiens guides d’aveugles en faisant un legs ou des donations.

Le dressage des chiens guides d’aveugles : les points à prendre en compte

Le dressage des chiens guides d’aveugles est un long processus. Les associations choisissent avec soin les chiots à éduquer. Les golden retrievers et les labradors sont les races privilégiées en raison de leur docilité. Les chiens sélectionnés seront confiés à une famille d’accueil dès qu’ils ont atteint 3 mois. Cette phase permet aux futurs guides de s’habituer à la présence des humains.

Quand l’animal sera âgé d’un an, il commencera enfin sa formation. Il s’agit de lui apprendre les ordres de base et les consignes de sécurité. Par ailleurs, il faut également inculquer les règles de bienséance dans les lieux publics comme les restaurants.

Ce processus engage des dépenses conséquentes. Pourtant, adopter un chien guide est totalement gratuit. Actuellement, les associations dépendent de la générosité des donateurs. Chacun peut réaliser un legs pour association sur un site dédié à cet effet. Un legs universel ou un legs à titre particulier serait l’idéal pour faciliter la création des nouveaux centres de formation. Cela consiste principalement à léguer un bien immobilier. Ce dernier sera utilisé pour héberger de futurs chiens guides.

  

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

comments

Prise de sang à jeun : peut-on fumer ?

Comment organiser une fête d’anniversaire parfaite !